Afrique

" L'Afrique c'est chic ". Bien entendu le continent Africain a surtout donné des groupes de musiques du monde aux Vieilles Charrues. Le continent n'est pas connu pour sa scène métal... Mais ça n'a pas empêché le festival carhaisien de pas mal piocher dans les talents du continent africain. A commencer par le Maghreb et sa musique raï avec Faudel (1999), Cheb Mami (2001), Enrico Macias (2003) et Rachid Taha (2005). Un peu plus au sud dans le désert le blues touareg qui est mélange hybride de musique moderne et traditionnelle berbère dont les thèmes principaux sont l'amour, la guerre ou bien encore l'exil dont ils ont été victimes. Ses deux principaux ambassadeurs : Tinariwen (2005) et Toumast (2007) ont fait le show en boubou électrique. Plusieurs des monstres sacrés du continent africain sont aussi venus poser leurs valises à Carhaix avec Johnny Clegg, le "zoulou blanc" et le Bagad Men ha Tan en 1998 qui a été l'un des premiers à fouler Kerhampuilh. Youssou N'Dour (2002), chanteur sénégalais mondialement reconnu notamment pour son duo "Seven Seconds" avec Neneh Cherry mais aussi l'inventeur du blufunk (mélange de blue et de funk) nigérian Keziah Jones en 2012.

La Côte d'Ivoire a aussi fourni au monde deux des plus grands reggaemans actuels : Tiken Jah Fakoly (en 2002 et 2005) et Alpha Blondy en 2003. Pour l'Afrique Noire on retrouve aussi les Maliens d'Amadou & Mariam (2005 et 2012), Salif Keita (2003), Bab Salah (2009); les nigérians Femi Kuti (2000) et Asa; la camerounaise Rokia Traoré (2004 et 2013), le guinéen Ba Cissoko (2004), le somalien K'Naan (2006, auteur quatre ans plus tard de l'hymne de la Coupe du Monde 2010), les marocains Tyour Gnawa (1998), Ganga (2003), la rappeuse du Niger Zara Moussa ou encore les sud africains de Skip & Die (2013).

 

Allemagne

Deux des plus grosses têtes d'affiches de ces dernières années viennent d'Allemagne et ne font pas, scéniquement parlant, dans la dentelle. Les hard rockeurs de Stiiiil loviiiing youuuuu Scorpions étaient de la partie en 2011 le jeudi soir et en 213 gros coup de chaud à Carhaix avec la venue de Rammstein et son über show chaud. Les flammes étaient tellement grandes qu'on faisait griller des merguez à la main au 52 ème rang. L'Allemagne; berceau de la musique techno avec Kraftwerk, a envoyé aux Charrues Digitalism pour la soirée des "Soulwax Nites" en 2006, Boys Noize en 2010 et Paulo Kalkbrenner en 2013. On oublie pas non la scène ... reggae allemande avec trois artistes reggae (ou soul) qui ont nt déjà posé leur matos à Carhaix. Il s'agit de Patrice en 2002, sans son tube Soulstorm à l'époque, de son (ex) meuf Ayo (2004) et de Gentleman (2007 et 2013).

 

Amérique du Sud et Caraïbes (excepté la Jamaique un peu plus loin)

Peu de monde dans ces îles fait de la musique à en croire les affiches des Charrues. En effet on compte moins d'une dizaine de représentants représentants. Cuba est le plus représenté avec le légendaire Buena Vista Social Club en 2005 et Raul Paz en 2007. Avant eux un colombien s'est produit à Kerhampuil le prince de la salsa Yuri Buenaventura (1998). Un peu plus au Sud de l'Amérique on retrouve Gotan Project métissage électro tango originaire d'Argentine (et aussi de France et de Suisse) passé en 2003 et El Hijo de la Cumbia qui mélange musique traditionnelle cumbia et dancehall (2012). Enfin si l'Argentine est très portée sur les musiques électroniques, le Mexique doit l'être sur les guitar hero. Rodrigo Y Gabriela les stars du flamenco étaient de la partie en 2012 accompagné du groupe C.U.B.A. Le duo a ouvert la voie à leur compatriote Carlos Santana l'année suivante pour un set d'anthologie entre musique latino et solos à faire arrêter la guitare à tous ceux qui la pratiquait aux alentours.

 

Angleterre

Nos voisins Anglais ont comme les américains fourni un nombre impressionant de têtes d'affiches comme Massive Attack en 1999, The Cure en 2002, Tricky en 2003, New Order ainsi que Deep Purple (2005), Madness (2006), Peter Gabriel (ex Genesis) et Bryan Ferry (ex- Roxy Music) en 2007, Charlie Winston propulsé tête d'affiche du samedi à la place de NTM en 2009, Mika en 2010 avant que les légendaires Supertramp viennent poser leurs valises sur Kerhampuil en 2011. Au même titre que The Chemical Brothers qui ont brilamment clôt cette vingtième édition. Deux très grands groupes actuels ont eu l'une de leur première grande scène en France à l'occasion des Charrues. Muse en  2000 coincé pour une petite heure sur Kerouac entre Joan Baez et Beck fait parler la poudre au près d'un public qui les découvrent. Le groupe britannique se verra offrir la tête d'affiche en 2004 avec l'annulation de David Bowie avant de finir sa montée en puissance en 2010 où le groupe se voir offrir un jeudi rien que pour lui, sous la pluie et avec une date exclusive en France mettant en avant un cachet de sept chiffres. Le second groupe n'est autre que Placebo, qui a directement commencé par Glenmor en 2001 avec leur charismatique chanteur Braille Ane Molko. Ils reviennent cinq ans plus tard pour les quinze ans fêter l'anniversaire avec le doux sourire de Brian qui est concerné par le public des Charrues autant qu'un milliardaire par le SMIC... Les Anglais ont fourni un contingent impressionant de groupes de rock de tous horizons comme les Starsailor, The Coral (2004),The Kills (2005), Infadels, Editors (2005), Kasabian (2006 et 2012), les maitres du live enlevés The Jim Jones Revue, les mignons The Ting Tings (2009), Kaiser Chiefs, Miles Kane (2011). Les anglais savent aussi faire de l'électro avec les Herbaliser (2003), Asian Dub Foundation (2000 et 2002), The Streets (2004), The Freestylers (2007) ou l'électro-pop de Natacha Atlas (1998) et Susheela Raman (2002).

Portishead, Django Django, Metronomy, Hollie Cook, Bloc Party, Baxter Dury, Sting, The Cure, Kasabian, Alt J, The Vaccines

 

Belgique

Le premier groupe programmé aux Charrues n'aurait jamais du venir. C'était une sympathique blague belge. C'est parce que les Rita Mitsouko ont annulés leur venue qu'Hooverphonics a été de la partie en 2001. La Belgique ce pays de pompiers de service avec Arno appellé en renfort en 2003 pour remplacer M.

Pour se faire pardonner, la première soirée à thèmes sur Grall leur est dédiée avec un fort joli plateau : Ghinzu (qui reviendra en 2009), An Pierlé, DJ Morpheus, Soldout et Hollywood Porn Star (en tapant leur nom sur google, vous trouvez pas forcément le bon site). L'année suivant les belges revienne en force avec la soirée Soulwax Nite Version organisé par les frères Delwaere alias 2 Many Dj's. Le public carhaisien les verras en double ce soir là (voir en quadruple pour les plus avancés dans la soirée) puisque les deux frangins joueront avec leur DJ Set 2 Many Dj's et leur groupe live Soulwax. Ensuite les Belges avec une scène rock absolument incroyable sont venus aux Charrues en nombre. De dEUS en 2006 à Triggerfinger en 2012 en passant par Goose (unique groupe à faire deux concerts en une seule édition des Charrues), le retour de 2 Many Dj's (2009), Black Box Revelation (2010), Balthazar (2010), BRNS (2013). On oubliera pas non plus Salvatore Adamo (2007) Selah Sue (2012) et Stromae (2011).

 

Canada

Quand on voit ce que le Canada a amené dans le monde de la musique entre Garou, Céline Dion et Natasha Saint-Pier on se dit que Kerhampuil est béni des dieux. Le Grand nord américain a vu ses meilleurs représentants passé en Bretagne en commençant par les fabuleux - et je ne pèse mes mots qu'à moitié - Arcade Fire (2007) qui venait juste de sortir Neon Bible sa deuxième splendeur musicale. On retiendra aussi un samedi soir de 2012 le passage de Neil Young dont les avis restent cependant partagés pour le passage du bucheron canadien et ses Crazy Horses. Le Canada a même eu sa journée sur Grall au même titre que les belges l'année précédente. Xavier-Grall a donc rimé avec feuille d'érable en 2006 et Champion, Plaster, Ghislain Poirier et Karkwa se sont succédé sur scène. Les Cowboys Fringants ont eu ouvert Glenmor comme un symbole le samedi. Le Canada a fourni beaucoup d'autres musiciens d'horizons différents qu'ils soient pop comme Hawskley Workman (2002) ou Patrick Watson (2008); jazz-soul comme Gonzales (2002); métissé comme la regrettée Lhasa (2004) ou électro-clash comme les Crystal Castles (2008). Sans oublier Half Moon Run, Suuns et Marie-Pierre Arthur (tours les trois en 2013)

 

Ecosse

Les écossais ont surtout fourni du rock aux Charrues. Souvent en tête d'affiche comme The Silencers (1995) ou Simple Minds (1997). Le pays du nord de l'Angleterre n'avait jamais vu Kerhampuil d'ailleurs, avant que Texas dépanne en 2004. Tout le monde les avaient cru splitter et non, c'est eux qui remplacent Bowie en 2004.  La tornade Franz Ferdinand déferlera l'année suivante avant de céder la place à Art Brut sur Grall en 2007.

 

Espagne

Si l'on compte Manu Chao parmi les espagnols ils auront au moins amener un truc intéressant... Parce qu'entre l'horreur festive de Ska P en 2001, le type qui des spasmes avec une gaïta Carlos Nunez en 2003 et The Sunday Drivers (ne soyons pas médisant ce groupe est pas mal) en 2007 avec un horaire approprié de 2 heures du matin pour leur pop mélancolique.

 

Europe

Balkans soirée balkanique en 2011

Kiril Djaikowski
DOpe DOD

Israel : Avishai Cohen, Asaf Avidan

 

Irlande

Les Irlandais n'ont livrés que trois groupes : Shane Mac Gowan ex Pogues en 1997, The Cranberries en 2000 et Two Door Cinema Club en 2010 et 2012.

 

Jamaïque

Ah la Jamaïque ce grand terroir de rock 'n' roll et de gros son électro ! Comment ça ils font qu'un type de musique ? Quoi, du reggae ? Cette musique de jeunes drogués ? Mon dieu ! La fine plante de shit (pour adapter aux coutumes locales j'ai jamais vu de fleur là-bas) de la Jamaïque est venu à Carhaix. The Wailers pour commencer qui étaient l'ancien groupe de Bob Marley en 1998 avec The Gladiators, Burning Spear en 1999, U Roy et The Skatalites en 2000, Black Uhuru en 2001, Buju Banton en 2002, Israel Vibration en 2003, Horace Andy en 2004 ou Winston Mc Anufff & the Baz Baz Orchestra en 2006. Apparemment désormais les programmateurs ont abandonnés l'idée ... On s'en plaint pas sinon ça va sentir le sarouel.

 

Scandinavie

Dans le Nord on sait faire du bon son voir même du très bon son. Parce que c'est de là-bas que viennent les Hives. Passés en 2008 ils ont eu une heure pour retourner Kerhampuil pour un concert absolument dantesque. Leurs compatriotes des Shout Out Louds avaient ouvert la voie en 2006 pendant que le très crédible en suèdois Eagle-Eye Cherry était présent encore avant en 1999 (si, si jvous jure Oeil d'Aigle c'est suèdois avec la réserver  des Cherokee à Stockholm). A côté on retrouve les Finlandais qui peuvent faire autre chose que les monstres de l'Eurovision (que Bobital a eu l'idée fantastique de faire passer) ou l'enplumé chanteur des Rasmus (même punition) avec 22 Pisterpikko (2003) et la chanteuse de The Do. On n'oublie pas non plus la Norvège et le duo électro Royksopp (2003) ainsi que le Erik Truffaz du grand nord Nils Petter Molvaer (2006) ou le DJ Cashmere Cat (2013). Les danois de The Raveonettes ont ouvert quand à eux le festival en 2010 et Rangleklods a joué en 2013.

 

USA

" I love America " comme a dit Patrick Juvet. Et America loves Kerhampuil ! La grande histoire d'amour commence en 1995 avec les Blues Brothers qui sont un groupe tiré d'un film, ou on a fait un film sur un groupe. Enfin, chapeau noir, costard et lunettes de rigueurs pour le premier gros coup du festival carhaisien. Après tout s'enchaine avec Frank Black en 1996 qui passe sans ses Pixies. Il revient en 2006 avec ses fées. Les populars Nada Surf passent en 1997 et en 2003 (à une heure assez dramatique pour la musique puisqu'avant Zazie), on se souvient pas beaucoup de leur prestation de 1997, l'événement du festival étant la venue de Mister Dynamite alias Sex Machine James Brown ! Sur le champ de foire... Mister Dynamite sur le Champ de Foire (aux bestiaux soyons fous) y'a qu'a Carhaix qu'on peut voir ça. Ca sentira Woodstock aussi par moment avant le jumelage carhaisien avec la ville américain il y a deux ans. En 2000 avec Joe Cocker, Joan Baez et 2004 avec Patti Smith qui après avoir annulé en 2002 était revenu (jouer la sorcière, pardon). Plusieurs autres légendes américaines ont mis leur papattes aux Charrues comme Iggy Pop en 1998 et 2002. Vu qu'il aime bien se foutre torse poil aux Charrues il dit à ses potes des Stooges de revenir avec lui une troisième fois en 2005. REM en 2003, Pixies en 2006 et - non, non, non je l'oublie pas - Bruce Springsteen en 2009 véritable cataclysme événementiel sur la Bretagne. Il a même eu son poisson d'avril par France 3 Iroise (c'est pas le Boss pour rien!) ou il devait jouer dans une Chapelle des alentours de Carhaix. Il était accompagné cette année de deux compatriotes Moby et Lenny Kravitz. Bernard Peur est passé trois fois en 1999, 2001 et 2008. Les jeunes américains sont aussi passé aux Charrues. Kings of Leon en 2004 par exemple qui n'a pas du tout souffert de passer juste avant Muse. LCD Soundsystem ou !!! (chk chk chk) en 2007 et 2006. Sans oublier  Beck en 2000, Devendra Banhart, The Blues Explosion (qui s'appelait comme ça parce qu'en fait c'était trop long Jon Spencer Blue Exposion et puis ils sont remis Jon Spencer avant... Enfin c'est le bordel) en 2005 et d'autres groupes. Snoop Dogg / Cupress Hills / House of Pain

LMFAO, Beat Assailant, Other Lives, Bob Dylan, Gossip, Garbage, The Roots, Wild Belle, Hanni el Kahtib, Joanathan WIlson, Charles Bradley & his Extraordinarys

 

http://infogr.am/

Les artistes par pays aux Vieilles Charrues
Retour à l'accueil