Nouvelle rubrique sur le site non off, des interview d'associations qui œuvrent bénévolement au festival des Vieilles Charrues.
L’association « La Pierre LE BIGAUT – Mucoviscidose » est la première à se prêter au jeu des questions-réponses.

Une partie des laboureurs de la PLBmuco lors du traditionnel repas des bénévoles

Une partie des laboureurs de la PLBmuco lors du traditionnel repas des bénévoles

1. Présentez‐nous votre association

L’association « La Pierre LE BIGAUT – Mucoviscidose » a été créée en 1992, à Callac, par Daniel BERCOT. L’objet premier de notre combat est d’aider financièrement la recherche sur la mucoviscidose. Depuis plus de 20 ans, nous informons et sensibilisons également les bretons sur cette maladie qui les touchent particulièrement.

Pour collecter des fonds, nous organisons principalement 2 grands évènements sportifs.

  • La RANDO MUCO, le dernier dimanche d’avril à Belle‐Isle‐en‐Terre (7 000 participants entre différentes activités sport nature : trails, VTT, rando pédestre, rando moto, etc...).
  • La PLB MUCO, à Callac, qui réunit près de 7 000 cyclos chaque année. C’est la 3ème épreuve cycliste en France en nombre de participants.

De nombreuses associations soutiennent notre cause et nous reversent tout ou partie du bénéfice d’actions menées.

Le don des Vieilles Charrues, qui fait suite à notre engagement bénévole sur le Festival, vient gonfler la cagnotte qui avoisine, chaque année, près de 500 000 € (8 462 596 € ont été collectés depuis 1992). Pour la première fois, en 2015, nous avons dépassé ce seuil en reversant 501 200 € à la lutte contre la mucoviscidose. Cette somme permet de financer 14 projets de recherche (plus de 20 % de la recherche nationale) et de soutenir le Centre de transplantation thoracique de Nantes.

La somme récoltée aux Vieilles Charrues "permet de financer 14 projets de recherche (plus de 20 % de la recherche nationale) et de soutenir le Centre de transplantation thoracique de Nantes".

2. Depuis combien de temps êtes‐vous bénévoles aux Charrues ? Quelles sont vos fonctions/postes ?

Notre association est engagée aux côtés des Vieilles Charrues depuis près de 15 ans. Si le groupe a démarré à 25 bénévoles, nous sommes fiers d’augmenter le nombre de forces vives à chaque édition pour atteindre les 55 laboureurs en 2016. Tous ont le plaisir d’œuvrer pour la bonne cause tout en rendant service au 1er Festival de France !

Historiquement, nous sommes affectés au Bar 8 et au contrôle des billets à l’entrée festivaliers. De temps en temps, nous avons quelques personnes dédiées au renfort. En 2015, une bonne partie de l’équipe a découvert les points Moneiz. Ce fut une riche expérience de participer à la mise en place de ce nouveau projet qui a été une réussite et une vraie révolution.

3. Racontez‐nous vos meilleurs souvenirs et/ou le moment qui restera gravé à jamais ?

Depuis quelques années maintenant, je me suis entouré de 3 amis pour organiser la venue du groupe à Carhaix. Chacun d’eux pourra répondre à cette question.
 

Pour ma part, je garde un souvenir impérissable de ma 1ère fois, qui correspondait à la 15ème édition. Une nouvelle aventure pour les Charrues qui osent rallonger le Festival d’une journée. Pour célébrer la naissance du jeudi, un artiste qui rassemble les foules : Johnny Hallyday ! Que ceux soient les fans, les « pourquoi pas » ou les « menfoutistes », chacun a pu apprécier le show et tous ceux présents à Kerampuilh ont fait la fête ensemble ! Il ne m’en fallait pas plus pour me convaincre que les Vieilles Charrues, au‐delà d’une succession de concerts, était surtout un évènement intergénérationnel et fédérateur et que nous avions la chance que cette parenthèse estivale se déroule en centre‐Bretagne.

Gwenvaël LECERF

 

Pour ma part je suis bénévole depuis 2010 et chaque année on ramène de bons souvenirs, surtout avec toute l’équipe des bénévoles, et pas seulement ceux de notre association... mais on ne peut pas tout dire, ce qui se passe aux Charrues, reste aux Charrues. :)

Un bon moment dont je me rappellerai toujours, c’est le concert de ‐M‐ au Strikart pour les bénévoles après l’édition 2010, c’était sa manière à lui de remercier les bénévoles qui font vivre le festival. Au niveau spectacle (plus que pour la musique) mon meilleur souvenir restera Rammstein en 2013, c’était un show pyrotechnique impressionnant, un choix osé de la part des organisateurs, mais qui personnellement m’a beaucoup plu.

Mickaël BRIAND

 

Mon meilleur souvenir musical restera sans doute Martin Solveig en 2012, il a su conquérir le publique avec un mix éclectique. Mais, pour moi, l’ensemble des Charrues est un bon souvenir car c’est un moment de retrouvailles, de partages, d’échanges, de convivialités, et surtout autour d’un évènement musical riche qui permet de découvrir des artistes que l’on n’a pas forcément l’habitude d’écouter.

Romain CARIO

 

Pour ma part le meilleur souvenir que j'en garde c'est également la première fois où je suis devenu bénévole il y a 3 ans. Étant habitué à faire souvent des festivals en tant que festivaliers je craignais qu'être bénévole aller être contraignant sauf qu'au contraire j'ai trouvé que ça se faisait très bien et c'était enrichissant, ça m'a apporté un certain équilibre au festival entre amusement et contribution. C'est plaisant d'apporter sa pierre à l'édifice dans un aussi grand événement que sont les vieilles charrues.

Julien THEREZE

4. Le mot de la fin ?

Merci les Vieilles Charrues et allez les bleus !
La main sur le coeur!

Vous faites partie d'une association bénévole aux Vieilles Charrues ? Vous connaissez quelqu'un qui oeuvre bénévolement pour le festival ? Contactez le non off via Facebook ou Twitter, nous vous répondrons rapidement :)

Retour à l'accueil