Du Lourd à l'international ?

L'ami Francis Zegut, jamais avare de bonnes blagues, vient de lancer il y a peu un "AC/DC aux Charrues j'entends comme du bruit". On voit mal comment un festival qui lors de ces deux dernières éditions a alignés des chiffres de fréquentation corrects mais sans être foufou, pourrait faire venir un des groupes les plus mythiques du monde entier. Surtout quand, depuis dix ans, les tournées en France se limitent à un ou deux stades hexagonaux.

Au niveau des têtes d'affiches réellement crédibles on pourrait citer Skrillex. Le prince du dubstep pourrait bien poser son armada sonique sur Glenmor pour clôturer une soirée. De même que The Who, le mythique groupe fête son cinquantième anniversaire en 2015 avec une tournée "Hits". Même si ils ont pris de l'âge (et du bide), ce serait pas le pire des concerts vus aux Charrues (repensons au vieux monsieur tout grognon de 2012). La bataille sera aussi sans doute ardue autour de Royal Blood, Interpol ou Alt J que plusieurs festivals vont tenter de s'arracher.

Et aussi : Miles Kane (qui a annulé sa venue en 2014), Noel Gallagher's High Flying Band, Cold War Kids, The Ting Tings, Patrice ou encore ... Tokio Hotel. Ca semble impossible ? Voir 30 Seconds to Mars ou LMFAO aussi il y a quelques années ça semblait aussi impossible. Trop commercial... et pourtant !

Têtes d'affiches françaises

La question fatidique chaque année pour les programmateurs doit être : qui pour le jeudi ? Cette année, coup de bol, deux mythes de la chanson française annoncent leur retour sur scène. Deux mythes qui pourraient bien être la solution parfaite pour le jeudi : Johnny Hallyday d'un côté et de l'autre Michel Polnareff. Même si ce dernier n'annonce qu'un album, on imagine mal qu'il n'y ait pas d'album en 2015.

Calogero pourrait faire du casting 2015 des Charrues. Il semble n'avoir que des qualités : des tubes à la pelle, il est connu du "grand public" et surtout un show plutôt bien réglé avec d'excellents musiciens. Boudé sur sa tournée, Yannick Noah devrait lui ne pas faire parti de l'affiche. Obligé de revendre les billets de sa tournée à -30 % ou -50%... Il serait loin de remplir. Et puis sa soupe édulcorée est déjà venu deux fois bousiller nos oreilles, la troisième serait de trop.

Une question demeure au niveau des middles-names français. L'an passé les Charrues ont réalisé un fabuleux quinté en signant : Fauve, Stromae, Détroit, Skip the Use et Shaka Ponk. Soit pour faire simple, les cinq groupes que tous les festivals français voulaient sur leur affiche, et sur les cinq seul Skip the Use n'était pas en exclusivité régionale. C'est dire le tour de force sur une région alignant les festivals l'été (environ 300). Pour 2015, la liste de réelles têtes d'affiches françaises s'annonce plus restreinte. On pense à The Do, Les Wampas, Yelle, Plaza Francia, Nâaman ou Yann Tiersen en tête de gondoles mais même si le casting est intéressant, il semble moins alléchant que l'an passé.

Au niveau du rap, dont on sait que les Charrues affectionnent particulièrement le style, Akhenaton et Kool Shen annoncent un album pour l'automne 2014. Et seront donc, logiquement, en tournée pour 2015. On peut citer aussi les artistes en fin de tournée à l'été 2015. Ça arrive toujours chaque année que des artistes finissent par une mini tournée à l'été suivant la sortie de l'album, comme pour "compléter" leur CV festivalier. Gaëtan Roussel, Cats On Trees ou Plaza Francia pourraient bien être de ceux-là.

Retour à l'accueil